Eliminer le stress

La personne présentant des troubles cognitifs est très sensible à l’ambiance qui règne autour d’elle. Si l’atmosphère est tendue, cela peut l’affecter et générer en elle un sentiment d’insécurité. Certaines situations banales de la vie quotidienne (prendre le bus, se retrouver dans la foule, entendre des cris d’enfants) peuvent rapidement devenir stressantes pour elle voire angoissantes. Il faut donc les éviter, arranger un environnement paisible et guetter toute manifestation d’inquiétude car elle indique la présence d’un problème qui peut encombrer le cerveau de votre proche et qu’il n’arrive pas à gérer.

Les sources de stress (excès d’informations et de demandes auxquels on ne peut pas faire face) doivent être évitées au maximum. Ce n’est pas facile mais essentiel.

En premier, éliminez le stress financier : prenez les dispositions nécessaires afin que cela ne soit pas un souci pour vous.

Deuxièmement, éliminez le stress familial ou relationnel : toute relation pénible ou conflictuelle devient dans le contexte d’accompagnement nocive. Si vous avez de mauvaises relations avec une personne de votre entourage, à qui vous ne pouvez pas parler librement et avec qui vous ne pouvez rien partager, il vaut mieux ne pas la voir. Déchargez-vous des fardeaux et voyagez léger, c’est le coût de votre santé mentale.

Troisièmement, essayez de vous habituer à prendre votre temps pour faire les activités, une chose à la fois, et ne vous laissez pas perturber par quelqu’un d’autre quand vous êtes concentré sur une tâche.

Pour terminer, voyez s’il existe d’autres sources de stress dans votre vie et combattez-les. Evidemment, vous ne pouvez pas garantir une harmonie constante chez vous, ce n’est pas réaliste. Mais si vous êtes conscient de ce paramètre, vous pourrez rassurer votre proche.