Ritualiser

Il est important de respecter les habitudes, les rythmes et les rituels de votre proche car ils représentent de véritables racines identitaires. Lorsque la personne est fragile au niveau cognitif, les maintenir soutient sa continuité identitaire. De plus, ils procurent un sentiment de normalité, de stabilité et par conséquent de sécurité.

Ainsi, mettre en place un mode de vie avec des routines successives et des activités régulières donne un sentiment de familiarité du quotidien et des repères dans le temps auxquels votre proche peut se raccrocher. C’est rassurant pour lui. Au contraire, quand les routines sont bousculées, cela peut rapidement le perturber.

Il est également important de respecter le territoire de votre proche et d’entretenir un environnement stable. Modifier l’environnement, y introduire un objet « étranger » ou inhabituel est une source de perturbation immédiate pour lui : il peut se sentir perdu, angoissé voire agressé. Par ailleurs, il y a un lien entre l’identité et le territoire. Celui qui possède un territoire se sent exister en tant que personne à part entière.

Pour vous faciliter la vie quotidienne, mettez aussi de l’ordre dans votre maison (par exemple noter le nom des objets sur des étiquettes), dans vos finances, dans vos relations et dans vos activités (cf. chapitre « Eliminer le stress »).